Genus Ammotrecha Banks 1900

Cleobis Simon, 1879a: 145-146; Simon, 1879c: 78; Kraepelin 1899b: 238-239 [junior homonym of Cleobis Dana, 1847 (Mollusca)].

Ammotrecha Banks, 1900: 426; Kraepelin 1901a: 109-110; Pocock, 1902c: 64; Comstock, 1913: 38; Roewer, 1934: 596; Pratt, 1935: 477; Muma, 1970a: 49; Muma, 1971a: 12; Muma, 1976: 26; Muma, 1986: 14; Muma, 1987: 14-15; Armas, 1993: 51; Harvey, 2001a: 196-198 [replacement name for Cleobis Simon, 1879a]; Armas and Teruel, 2005: 150.


Ammotrecha stollii (Pocock 1895), female, from Guatemala. Photo courtesey of Dr. Arthur Anker, University of Alberta.


Diagnosis:


Simon (1879a) removed Galeodes limbata Lucas and Galeodes cubae Lucas from the genus Galeodes Olivier and placed them into a new genus, Cleobis Simon 1879, to which he added a new species, Cleobis saltatrix Simon. He characterized the genus Cleobis as follows:

 

"Mamelon oculaire garni en avant de crins nombréux, irréguliers, non soulevés. - Partie céphalique plus longue que large, son bord antérieur très-avancé et conique, fortement rétrécie et arrondie en arrière, divisée par une profonde strie longitudinale. Yeux très-gros et saillants. - Chélicères peu robustes et longues; crochet fixe, en dessus, beaucoup plus court que la tige, arqué et pourvu d'une rangée de dents inégales; dans le fond de la pince deux. rangées écartées de dents obtuses chez les deux sexes.- Pas de peignes stigmatiques. - Patte-mâchoire à tarse immobile, soudé et en continuité avec le métatarse, ces deux. articles réunis très-longs, surtout chez le male. - Pattes de la première paire à tarse grêle, droit, au moins d'un tiers plus court que le tibia, dépourvu de griffes. Tarse IV de trois articles, le premier long, le second très-court, annulaire, le dernier assez long, néanmoins un peu plus court que le premier. - Griffes longues, très-grêles et glabres. - Hanches de la patte-mâchoire el de la première paire réunies, beaucoup plus longues que larges. - Hanches de la deuxième paire plus longues que larges, à bords droits, formant, par leur ensemble, une pièce presque carrée.


♂. Abdomen sans épines bacilliformes. Chélicères sans lamelle au crochet fixe, à flagellum court, épais, membraneux, inséré à la buase interne du crochet fixe et dirigé en avant.


Les caractères de ce genre sont bien tranchés; la partie céphalique, très-longue et très-avancée au bord .antérieur, a dans son ensemble la forme d'un losange, dont la pointe antérieure supporte deux yeux. relativement très-gros; les hanches de la patte-mâchoire et de la seconde paire de pattes subissent un allongement analogue; toutes les extrémités sont fines et grêles; les fémurs de III quatrième paire, cependant élargis et comprimés comme chez certains Chernetes du genre Chthonius, indiquent que les Cleobis doivent exécuter des sauts. Les tarses de la quatrième paire ont le même nombre d'articles que ceux des vrais GaIeodes. mais avec une disposition toute différente; chez les Galeodes, en effet, ces articles décroissent graduellement de longueur dès la base, tandis que, chez les Cleobis, le premier et le dernier sont presque d'égale longueur et le second est très-court et annulaire.


Les caractères sexuels du mâle sont plus simples que chez les Gluvia et les Datames; les épines bacilliformes manquent; les chélicères, semblables à celles de la femelle par leurs denticulalions, n'ont point de lamelle; le flagellum, court, épais et très-simple. est inséré à la base interne du crochet fixe.


Ce genre est jusqu'iei propre à l'Amérique centrale."


Roewer (1934) characterized the genus Ammotrecha Banks as follows:

 

"Ammotrechinae, deren 2. und 3. Tarsus ventral mit jeweils 1.2.2.1 Dornen und deren 4. Tarsus ventral mit 2.2/2/2.1 Dornen bewehrt ist (Abb. 335, b, h); Cheliceren am unbeweglichen Finger mit 2 Vorderzähnen vor dem Zwischenzahn und am beweglichen Finger mit 1 medialen Wangenzahn neben dem Hauptzahn (Abb. 337, d-f)."


[Ammotrechinae whose 2nd and 3 Tarsus each bear 1.2.2.1 ventral spines and whose 4th tarsus bears 2.2/2/2.1 ventral spines (Fig. 335, b, h). Immovable finger of chelicerae with 2 anterior teeth in front of the median tooth and movable finger with 1 medial cheek tooth next to the main tooth (Fig. 337, d-f).]

 


Muma (1971b) charactherized the genus as:


"Ammotrechinae with six (1, 2, 2, 1) lateroventral spinelike setae on tarsi of legs II and III, 9 (2, 2-2-2, 1) lateroventral spinelike setae on tarsi of leg IV, mesal tooth on movable cheliceral finger, and two anterior teeth on fixed cheliceral finger."


Muma (1986) noted:


"Roewer's (1934) leg tarsal spine-like setal formulae for this genus are 1, 2, 2, 1 for legs 2 and 3 and 2, 2-2-2, 1 for leg 4. These species have a mesal tooth on the movable cheliceral finger, and an intermediate and two primary teeth distad of the principal tooth of the fixed cheliceral finger. Except for a distinct to indistinct dorsal indentation, the male fixed cheliceral finger is unmodified."


Distribution:

 

North, Central and South America.


Type species:

 

Galeodes limbata Lucas, 1835a, by subsequent designation of Pocock, 1902c: 64 [see Harvey, 2001a: 196-198].


Included species:

 

  • Ammotrecha auraucana Mello Leitão 1942 [Chile]
  • Ammotrecha chiapasi Muma 1986 [Mexico]
  • Ammotrecha cobinensis Muma 1951 [United States]
  • Ammotrecha enriquei Armas and Teruel 2005 [Cuba]
  • Ammotrecha friedlaenderi Roewer 1954 [Brazil]
  • Ammotrecha itzaana Muma 1986 [Mexico]
  • Ammotrecha limbata (Lucas 1835) [Mexico, El Salvador, Guatemala]
  • Ammotrecha nigrescens Roewer 1934 [Guatemala, Costa Rica]
  • Ammotrecha picta Pocock 1902 [Guatemala]
  • Ammotrecha stolli (Pocock 1895) [Costa Rica; El Salvador; Grenada; Guatemala; Mexico; Nicaragua; United States (Louisiana, Texas)]

 

Literature Cited: